Blog Liban Famille Libanaise chrétienne maronite. Éducation et Famille rôle important valeurs humaines universelles et chrétiennes

- C'est une Première dans l'histoire des rapports entre l'Église du Liban et le Saint-Siège, l'Église maronite avec le Siège apostolique du Successeur de Saint Pierre qui est l'évêque de Rome le Pape, aussi appelé le souverain pontife. C'est une Première aussi dans l'histoire entre Orient et Occident, entre l'Église orientale et l'Eglise occidentale, car à ma connaissance je n'ai jamais lu dans l'histoire de l'Église un cardinal est parti en voyage de Rome vers l'Orient pour une telle cérémonie. Si le mot Cardinal en Orient est lié á cet accident de schisme entre Orient et Occident entre l'Église de Rome guidé par le Pape successeur de Saint Pierre et de l'Église orientale orthodoxe. Mais ici au Liban les cardinaux ils y venaient comme des émissaires des Papes Paul VI et Jean-Paul II de Cardinal Bertoli 1976 pour la mission de Paix et Cardinal Silvestrini au 1991 mission de réconciliation et du Synode du Liban. Mais concernant ce dernier , j'ai été demandé de mes opinions par un de trés proche conseiller du Pape Jean-Paul II, et j'ai créé une occasion entre cette personne et l'évêque responsable nommé par le Pape polonais pour le synode du Liban. Puis après hélas je n'étais en rien consulter par l'Église maronite et de la personne chargée. Même à mon mariage il n'est pas venu malgré l'invitation personnelle, ni du loin aucune parole (auguri-félicitations) . Hélas j'ai noté que dans l'Église maronite au niveau du haut clergé et du bas règne une certaine exclusivité que certain laic ne pourront pas en atteindre et n'ont pas le droit de pouvoir atteindre un certain niveau intelligence de la foi (les familles oligarches ou nobles). Sauf on doit être de la seconde zone, ou traité comme des Gastarbeiter en Allemagne. L'étranger ne sera jamais (selon mon avis et expérience) considéré comme une personne douée de dignité et d'intelligence plus qu'un allemand (ils n'ont pas créé la race et ni inventé la civilisation), c'est ainsi que mes confrères que Jésus-Christ n'est leur invention et l'Église n'est pas de leur propre propiété privée, ou l'héritage patrimonial de clan familial. tous on a la même appartenance et la même égalité sauf les repsonsabilités sont différentes. L'intellectus Fidei - l'intelligence de la Foi. Car ce don devra nous inspirer dans notre chemin qui est très difficile dans ce monde, et non pas les complots, les intrigues, les diffamations, les discriminations et les exclusions de participation comme je l'ai subi au Liban et à Rome avec certains clergés maronites qui ont refusé au contraire mes études. Au Secrétairie d'État, á l'Université du Latran tant des histoires de mensonges ont été racontée contre moi et ma fiancée (actuelle femme). Heureusement que mes amis catholiques italiens leur intervention d'une manière spontanée a changé le drame du fatalisme. Même mon doctorat a risqué et la poursuite de mes études au Latran. Mais la Providence et les miracles du Pape Jean-Paul II dans ma vie sont nombreuses. Ses bénédictions spéciales en 1978, 1981, 1990, 1993 et Jubilé de 2000 qui m'ont donné des énergies et de grâces pour pouvoir poursuivre mon chemin même en Allemagne et en Europe >>.... là c'est un autre monde, une autre expérience dans mon Odyssée c'est le racisme et la discrimination systématiques face á tout ce qui est étranger ( les Ismes miltantisme, arrogantisme, fanatisme, clériaclisme, racisme etc).Il a mis au courant le Pape Jean-Paul II de son voyage au Liban pour le mariage d'un jeune libanais maronite (ex alunno) avec une allemande catholique. Une famille soudée est primordiale pour l'équilibre psychologique des enfants. La famille joue un rôle primordiale et important dans l'éducation des enfant. C'est au sein de la famille qu'on apprend les principes de base de pédagogie et d'éducation morale, la foi religieuse, la vie en société et collectivité culturelle, voire aussi l'éducation à un "'esprit universel" et de la mondaniété sociale et culturelle. La famille est le premier lieu où on apprend à être responsable dans la vie personnelle et professionnelle. Aussi la famille est le lieu d'apprendre la culture de l'alimentation et de l'hygiène avant de passer à l'école, l'université et la profession. Ces éléments de basic education - éducation fondamentale que je l'ai appris avec mes parents de mon Pére Tanios et de ma mère Génèviève

Son Éminence le Cardinal Edouard Gagnon au Liban photo souvenir avec les nouveaux mariés Dr G. El-Lakkis (libanais chrétien maronite) et sa femme Angela (allemande catholique) dans l'Église de l'Assomption de Dbayéh. Son humbleté et sa simplicité m'ont beaucoup touché au fond et influencé dans ma vie. Il ne voulait pas être le hôte ni du patriarcat, archevêché, ou palais présidentiel ou hôtel de luxe, mais tout simplement sa volonté de venir au Liban bénir le mariage de son ex-étudiant et connaître du près la famille libanaise (majorité silencieuse) surtout chrétienne qui a souffert beaucoup pendant la guerre et de loger dans un couvent dans la montagne libanaise de passer une semaine en contact avec les familles libanaises, la société libanaise et aussi de ses amis libanais. Quel bonheur, quel honneur voire quelle grâce qu'un Cardinal de la Curie romaine du Saint-Siège et Prince de l'Église universelle et un membre du Collège des cardinaux qui font élire le Pape pendant un conclave. Alors il viendera au Liban pour bénir le mariage de son ex élève maronite libanais.

Le Saint-Père a envoyé sa bénédiction et son cadeau aux deux époux. L'effet de cette Benédiction Papale du Vicaire du Christ et le Successeur de Saint-Pierre et le mariage entre ses deux jeunes a tenu fort vec amour, sincérité et fidélité, malgré le racisme systématique et l'opposition acharnée des parents catholiques allemands. La faute parcequ'il est un étranger selon cette phrase fameuse "Er ist ein Auslander- il est un étranger" malgré le rôle de l'amour de Dieu et sa grâce, avec la bénédiction de l'Église universelle avec son Chef suprême le Pape Jean-Pape Jean-Paul II représenté par le Cardinal Edouard Gagnon .

un jeune maronite vécu à l' ombre du Pape Jean-Paul II à Rome en belle compagnie des amis en Europe, Italie, France, Allemagne, Belgique, Hollande, Luxembourg et du monde entier

Bruxelles parlement européen exposition sur le pape Jean-Paul II

© Photos FOIRALLE

Report photos premiére cérémonie du mariage inter-catholique au Liban 09.09.1993

 

Le cardinal Edouard Gagnon, P.S.S., est décédé la nuit de 26 août à l'âge de 89 ans au séminaire Saint-Sulpice de Montréal. C'est ce qu'il a voulu en 1993 quand j'étais chez lui de mourir dans le séminaire de la compagnie de Saint-Sulpice et parmi la nouvelle génération des séminaristes. Il est né en 1918 à Port-Daniel - Alberta, il est entré dans la compagnie de Saint-Sulpice et il a été ordonné prêtre. Il était professeur de théologie, il a participé au Concile Vatican II en tant qu'expert. Puis il a été élu le Provincial de la Compagnie de Saint Sulpice Canada, Japon et Amérique latine. Puis recteur du séminaire pontifical canadien à Rome collège pontifical canadien. Il a été élevé par le Pape Paul VI au degrés d'évêque de Saint-Paul en Alberta. Puis aprés nommé à la tête du conseil pontifical pour la Famille, ila enseigné á l'institut Jean-Paul II (mon professeur) là une amitié est née entre nous. C'est lui qui m'a recommandé en 1986 auprés de son vice-président Mgr Arrighi pour obtenir un visa pour la paris Consulat de Via Giulia dont Jacques Chirac était le premier ministre qui a rendu impossible l'octroi d'un visa pour les ressortissants libanais en 1986 . Il était le président du comité pontifical pour les congrès eucharistiques internationaux. Il était aussi un Chevalier de l'Ordre patriarcal de la Sainte Croix de Jérusalem. Il a été créé un Cardinal au Collége des cardinaux en 1985 par le Pape Jean-Paul II, il est resté président du conseil pontifical pour la Famille jusqu'à 1990 sa maladie avec opération. le schisme entre l 'Église catholique et Mgr Lefevre lui a causé une maladie grave, car il a souffert beaucoup pour l'échec de sa mission en 1988Cardinal E. Gagnon était un Homme de Dieu qui m'a communiqué une des grâces obtenues dans ma vie basée sur une Foi en Dieu avec "l'Affection universelle de l'Église" tout en me communiquant une exemplarité et de témoignage d'affection, de gratuité et de "la Civilisation d'amour". Une des grâces que je les ai obtenues aussi dans ma vie de 50 ans, quand il a répondu positivement à mon invitation en 1993 de bénir mon mariage catholique au Liban malgré l'hostilité des parents catholiques allemands de ma femme (même si on est des chrétiens catholiques avec un haut niveau académique et ressortissant des meilleurs universités du Saint-Siège Vatican). Avec sa bénédiction personnelle en tant que Prince de l'Église et l'envoi du Pape Jean-Paul II sa bénédiction et son cadeau. Il était parmi mes professeurs que je les ai rencontré à l'ombre du Pape Jean-Paul II dont il était un de ses proches collaborateurs et du Pape actuel Benoît XVI.

Son geste personnel de sensibilité et de solidarité avec son ex étudiant et la famille et parents avec des amis de Dr. El-Lakkis Il a communiqué le bonheur de Dieu pour les familles libanaises chrétiennes (aussi musulmanes) appartenantes à "la majorité silencieuse" au Liban qui n'ont rien eu aucun chapitre au multiple facette des guerres au Liban. Ces familles qui mériteraient un jour d'être recompensé par leur représentant d'être en haut de l'État et de l'Église car c'est de la famille sort des professionnels et des vocations religieuses. C'est le futur du Liban en tant que nation et société pluraliste

C'était un Homme de Dieu qui a donné avec amour et passion á l'Église et le bonheur aux autres dans la grande famille humaine avec ses différences culturelles et nationales á avec humbleté et simplicité et amour . Est- les autres pourront apprednre de lui surtout au liban au lieu de faire des menaces contre les fidèles de l'église pour des questions en matière de politique et non pas morale

C'était un homme de Dieu, il a communiqué le Message de Dieu avec amour, affection, transparence, finesse et sensibilité humaine et pastorale. Partout dan le monde il était bien aimé par nous, ceux qui lui ont connu du près, du Pape polonais Jean-Paul II à l'actuel Pape allemand Benoît XVI !

*

Les deux nouveaux mariés reçoivent chacun un cadeau du souverain pontifie pape Jean-Paul II un rosaire avec une boîte rouge

Cérémonie du mariage interrituel ou birituel maronite et latin (français) de Son Éminence le Cardinal Edouard Gagnon au Liban avec le Vicaire Patriarcal maronite Son Excellence Mgr Paul-Guy Noujaim avec des prêtres amis, parents et amis. le 09.09.1993 (par hasard)

Mais le fait de rencontrer le Cardinal Edouard Gagnon en 22 novembre 1992 au marge de la conférence internationale dans la Salle de synode des évêques et de lka grande salle des audiences du Pape avec les pélérins en compagnie du Prof. Bonifacio Honings qui m'a demandé qu'est-ce que je fais, comment ca va etc- Là l'idée de mon mariage ecclésial est sorti et j'ai raconté que je me trouve actuellement en Allemagne avec ma femme elle est à l'hôpital à Bonn. Il m'a dit "je suis prêt á bénir Ton Mariage même au Liban" passe chez moi dans ma maison pour en parler. c'était le jour du 23 novembre 1992 là j'ai rencontré de la femme du président libanais dans sa suite présidentielle de l'hotel de luxe Via sistina en haut des escaliers de Trinità ai Monti/Piazza di spagna (voiore quelle vision panoramique sur Rome 1. >>>> 2. >>>>. Le lendemain j'étais chez lui , on a parlé de formalité, sauf c'est à moi de lui fournir le billet de voyage aller et retour en 2e classe (sa demande). aucune condition préalable sauf la discrétion de son voyage et de son séjour et pas des visite officielle , patriarche, Président.

Un moment de bonheur historique au Liban et en Orient que Son Eminence le Cardinal Edourad Gagnon, voulait rendre heureux son ex étudiant dont il était fier de lui,puis ensuite de connaitre le Liban qui a tant souffert avec son peuple, ses familles et ses jeunes, de prier dans le pays des cèdres et des saints du Liban qui est tant chanté par la Bible. Ah mon Dieu, combien ma femme est grande avec son intuition car c'est elle qui m'a poussé d'aller à Rome pour assister mon professeur de thése Bonifacio Honings á une conférence internationale quis etient chaque année au Saint-Siège Aula Sinodale par le Conseil pontifical de la santé. Car sa grave maladie m'a obligé á interrompre la prédiscussion de ma thése. Mais la compréhension de mon professeur dont il a visité deux fois ma femme à Bonn.

Mais ici il s'agit d'un geste personnel avec affection pastorale. C'est un rêve, je dis bien sûr, moi qui suis-je ? je ne suis pas ni un prêtre ni un évêque voir un simple étudiant qui obtenu son doctorat au Latran en tant que laic catholique avec des énormes fatigues, sacrifices et mille difficultés !

Il dialoguait avec humour avec la mère Dr El-Lakkis Généviève (décès en 27 août 2003 et lui en 26 août 2008 Canada) et les soeurs et fréres. Il faisait ses congratulations pour la mére de l'éditeur pour sa bonne éducation pour une famille de 8 enfants comme la sienne au Canada! Au Liban durant la réception il a créé une belle ambiance conviviale et de dialogue avec les familles chrétiennes libanaises maronites (El-Lakkis, Mourad et Chucri). Il a voulu être en contact direct avec la famille libanaise surtout chrétienne qui a souffert beaucoup à cause de la guerre il a ressenti avec les familles libanaises immigrées au Canada les problèmes les souffrances, le déplacement durant la guerre au Liban de 1975 au 1990. La famille libanaise comme "première cellule base de la société" libanaise, elle est le future de l'Église au Liban. Il voulait á travers ce geste de magnimité, de gratuité, d'amitié, d'amour pastoral et de participation avec partage à l'universalisme de sa tâche et responsabilité au mystére de l'Église catholique avec le Pape-Pontife. Son message était que le futur de l'Église et les Églises au Liban comme aussi celle des maronites elle devra être liée avec la Famille qui est le future et l'espérance d'une église. Ce qui manifeste que l'Église maronite dans on histoire glorieuse (moments de bas en haut) qui traverse un moment critique dans son histoire de la libération du cléricalisme étouffant et exclusif dans l'exercice de son pouvoir mais dont son Magistére en tant qu'une Mère et Enseignante (Mater et Magister - Église universelle) en savoir et de vivre un moment de partage et de participation locale si elle est uniquement une église monacale, patriarcale comment pourront faire la procréation de nouvelle génération ?

Rencontres avec des personnalités religieuses et politiques au Liban et à Rome Saint-Siège

 

Home

 

 

*

des grâces et miracles á l'ombre du Pape Jean-paul II

mon anniversaire 50 ans à Castel Gandolfo Italie ><<....

Report photos premiére cérémonie du mariage inter-catholique au Liban > 09.09.1993

 

L'Amour est universel comme la Foi et le savoir - Deux jeunes de l'Orient et de l'Occident font une belle rencontre à l'ombre du Pape Jean-Paul II et de l'Église de Rome, du Liban au pays du Rhin en Allemagne. Malgré le choc avec une culture et société, l'amour a prévalu sur tous les obstacles, frontières et préjugés. C'est le miracle de Jean-Paul II

- Une Premiére dans l'histoire des rapports entre l'Orient et l'Occident, aussi une Première dans l' histoire de l'Église maronite. Car depuis 1584 c'est le privilège des prêtres des diocèses et des ordres religieux de venir à Rome pour les hautes études théologiques, philosophiques, droit canonique, et histoire. Mais pas pour les laics, car ils devront toujours être rester les fidèles non éclairés ou les élites de l'Église, ignorant de la lumière du Magistère de l'Église, puis ensuite selon la mentalité du "cléricalisme maronite" l'Église ce sont les clergés qui ont le pouvoir et la connaissance. Même malgré que le Concile du Vatican II et les enseignements du pape Jean-Paul II audiences, encycliques et instructionts, discours, lettres etc qui évoquent et incitent le droit des laics fidéles de poursuivre des hautes études en philosophie et en théologie dans les universités et instituts pontificaux ou autres à Rome et partout dans le monde.

© FOIRALLE