Mon mariage au Liban, un miracle du Saint Père le Pape Jean-Paul II ! de Beyrouth à Rome, Bonn Paris Pape Jean-Paul II, universalisme savoir et amour, du Liban à Rome en Europe, miracles de ce grand pontife. Le Pape de "la Fraternité universelle"

Mariage Royal comme en Grande-Bretagne ? non ! mais l'expérience de l'universalisme de l'amour et du mariage, de grâce et de miracle entre deux jeunes universitaires catholiques un libanais maronite et une catholique allemande rencontre à l'ombre du pape Jean-Paul II dans le bien et le mal on a dépassé mille difficultés et obstacles, haine et discrimination, refus et racisme mais à l'ombre du Bienheureux du grand pape polonais Jean-Paul II qui par sa bénédiction personnelle envoyée á travers le Cardinal Edouard Gagnon (Vatican- Canada) >>>... Ce n'est pas d'une famille monarchique, puissante ou oligarche libanaise, mais simplement d'une famille maronite riche des valeurs humaines universelles qui préfigure l'égalités des races, des peuples et des nations devant le Seigneur de l'histoire. c'est l'oracle historique entre l'Orient et l'Occident >>>>>. Un mariage simple sans perosnnalités politiques ou VIP mais pleind e sens et signification d'un jeune libanaise qui a fait le risque de l'amour et le chemin du pape Jean-Paul II (Église) et l'éducation des parents libanais malgré le refus des parents allemands catholiques de l'épouse allemande qui avec amour et courage a contribué de grand événement perosnnel et social dans l'histoire du Liban une Première >>>>>... + mais depuis notre mariage en Église 09.09.1993 au Liban je voudrais aujourd'hui x renouveller ma parole adresser à ma femme que "Je t'aime" come le premier jour de notre rencontre le 25 mai 1990 à l'ombre du pape au Vatican - campus universitaire extra territorium

Vraiment pour moi aussi pour ma femme c'était un miracle de grand pape le bienheureux Papa Wojtyla qui a guidé par son enseginement notre génération vers le bon chemin

Je ne proviens pas d'une famille riche, oligarche, néo-féodal, famille de seigneur de milices ou de guerre, famille d'un entrepreneur riche ou politcien influent, mais tout simplement d'une famille normale libanaise chrétienne maronite appartenante à "la majorité silencieuse" au Liban qui ont souffert beaucoup pour le Liban, ils ont résiste aux déferlement de l'enfer de la guerre et de la violence pendant plus de 16 ans. Une famille comme Tanios et Généviève El-Lakkis qui ont transmis à leurs 8 enfants les valeurs morales chrétiennes et humaines. L'influence de l'éducation a laissé des traces dans un de leur 7e enfant Gaby (baptême Gabriel) connu sous le nom Gabriel en Allemagne. Ce qui lui a poussé á suivre le chemin de l'Évangile, de l'Église et des Papes, déçu et choqué ici et la-bas pourtant le pluralisme dans le monde de l'Église catholique universelle lui a conçu et fourni des meilleurs milieux de l'éducation, de culture, d'influence spirituelle et culturelle professionnelle.

 
'

La transmission de la télévision nous a permis d'assister à la Béatification du Pape Jean-Paul II à Rome dans la Place de la Basilique Saint Pierre au Vatican - Rome il a façonné ma vie !

Comment est-t-il possible à un jeune maronite libanais pourrait avoir ce bonheur voire cette grâce et miracle d'être bénit son mariage par un cardinal (Edourad Gagnon) venu exprès de la Curie romaine du Saint- Siège pour donner la bénédiction du pape avec ses deux cadeaux aux deux jeunes étudiants du Liban et de l'Allemagne dont leur rencontre remonte à l'ombre du pape Jean-Paul II .

La compagnie des personnes et mouvements catholiques de base en Italie et des professeurs hautement illustrés et conseillés des Papes Paul VI, Jean-Paul II et Benoît XVI, alors malgré l'odyssée des discrimnations sous plusieurs aspects et formes, clérical (sauf certains prélats maronites à Rome), social libanais, ethnique et origine en Allemagne, diplomatique les consulats français à Rome et á Bonn, mais jamais rencontrer chez le sitlaiens aussi une attitude de racisme de la période de 1985 au 1993 la date de quitter Rome vers Bonn en Allemagne en raison de la grave maladie de sa femme Angela. Six mois de convalescence dans les hôpitaux et Bonn dans la région avec des visites médicales réguliéres dont je n'ai pas pensé de me transférer en Allemagne jamais dans ma vie. ma femme elle savait que dés le début les souffrances des libanais familles et jeunes toujours portées dans son coeur. C'est pour cela sa décision de risque de partir vers rome sans avoir aucune garantie financière ou bourse sauf une attestation du Vicaire patriarcal dont le vicaire patriarcal maronite à l'époque et les 4 monseigneurs ont refusé de me fournir une information, orientation ou aide quelconque comme á leurs neveux á Rome et en Allemagne.

Je n'ai pas pensé dans ma vie de me marier avec une étudiante étrangère, allemande, européenne plutôt avec une libanaise de ma propre communauté-Église. mais ceci n'a pas eu lieu pour des raisons majeures, de tensions entre Vatican Saint-Siège et Bkerké qui est lié á la mentalité libanaise de l'hypocrisie (al batinioun) parmi un haut clergé maronite qui règne et la mentalité dure des parents libanais face aux choix des filles libanaises. Nous les jeunes libanais génération du choc de la guerre, victimes innocentes de la guerre au Liban avec multiple facettes, nous les jeunes nos droits ont été violé et bafoué, les droits à la vie, à l'amour, à la liberté, à l'éducation, à un avenir plus sûr, de vivre en sécurité de choisir le partenaire à part sa confession religieuse-communautaiore ou sa couche sociale etc Hélas tout a été basculé et balayé sous un totalitarisme de confessionalisme politique, appartenance ailleurs, discrimination communautaire et sociale, de génération, le jeune libanaise chrétien n'a pas pu le choix de se circuler librement dans son pays, l'étranger armé qui contrôlait sa vie et son identité, les milices faisaient leur régne aux seigneurs de la guerre et de la violence, chrétiens, musulmans, palestiniens, syriens, mércénaire, israélien etc moi et me sparents on est resté löes victime de nos propres maronites, de villages l'arrogance des milices chrétiennes et le silence de l'Église. Car mon père a été un fidéle maronite qui a travaillé avec "conscience professionnelle" pour l'État. Combien il a été heureux quand il m'a vu tout prés du pape Jean- Paul II en 29 juin 1986 (Fêtes des Saints Pierre et Paul) à la Basilique de Saint Pierre au Vatican à faire la prière pour la paix dans le monde et puis la priére pour la paix au Liban avant sa mort en octobre 1989.

Puis la guerre qui a commencé libanais chrétien contre palestiniens et qui a fini maronite contre maronite. ceci révéle á quel point la crise morale des maronites des hommes de l'Église de haut en bas, hommes politiques, des gens des idéologies de fascisme chrétien dont on est arrivé un maronite ne pouvait pas se marier ou travailler tant qu'il n'a pas une appartenance (ticket) à une des milices dites chrétiennes ou un travail sûr. La peur des chrétiens d'être jetés à la mer par les musulmans et palestiniens, mais on est fini à quitter le Liban en 1985 désarroi, déception et amertume, le problème c'est de certains chrétiens dans n'importe quel ordre spirituel ou temporel, légitime ou de facto ont voulu imposer leur propre idéologie ou leur culte de personnes tout est caduque entre 1990 et 1993. Mais la voix du pape Jean-Paul II était un phare d'illumination de mon chemin et mon parcours de Beyrouth au Vatican à Rome et Paris, Bonn en Allemagne n'était jamais songé ou rêvé du près et du loin.

En 1983 j'ai voyagé pour Lourdes durant ma 2ème visite

À Lourdes j'ai rencontré le monde entier et lá les catholiques ont prié le monde. Là à Lourdes j'ai rencontré trois de mes élèves du Collège de Mont-La-Salle que je l'ai encouragé à y venir. Lourdes avec le pape Jean-Paul II les premières journées de la Jeunesse internationale, aussi pour vivre et fonder ensemble des jeunes. Et se fut la première rencontre mondiale des jeunes venus du 4 coins de la planète qui a donné les prémices aux Journées mondiales pour la Jeunesse idée au pape Jean-Paul II. Mes priéres pour le Liban devant des milliers des personnes et ma participation au camp des jeunes tout en préparant l'arrivée du pape et sa rencontre avec la jeunesse mondiale qui était plus de 300 000. Lá j'ai préparé pour que les jeunes libanais dans les écoles et universités puissent se rencontrent et dialoguer avec les jeunes du monde.

Home
 
 © Photos FOIRALLE
 

 

-

 

Liban Album photos de la grande famille Tanios et Généviève El-Lakkis dans le salon de leur maison á Beyrouth. Innocence d'une famille, les bénédictions dont le grand pape Bienheureux m'a chargé de les transmettre depuis la première rencontre en 1978 au 1990 et 2000 Jubilée du Chistianisme mircale . Une famille de richesse avec des valeurs humaines universelles dans le monde du Liban en Allemagne en Europe jusqu'à l'Australie

Durant ,mon voyage de Beyrouth á Rome, au Vatican les hauts clergés maronites de grandes carrières ecclésiales qui a travaillent dans la Cité du Vatican y compris certains monseigneurs leur nièce, neveu et du village. Quel choc et scandale le reufs total même de lire la lettre de présnetation ou de m'indiquer le lieu ou la congrégation juste. Tous refus même un non-apostolique qui a jeté en haut le journal corriere della sra en haut á Viale Trastevere chez son ami-confrère. Ah Mon Dieu combien des murs des barrières individuelles et sociales ont été érigées même des complots, calomnies et espionage orchéstré pour m'empêcher de poursuivre mes études ou obtenir un doctorat à l'Institut Jean-Paul II ou l'université pontioficale Saint au Latran (Merci). Car j'étais le premier laic catholique maronite qui a pu obtenir sans l'aide de n'importe quel prélat maronite à Rome ou au Liban, même au nouveau patriarche maronite je l'ai présenté á mes professeurs cardinaux Gagnon, Caffarra et Scola et autres . Mais je n'ai pas encore connu des Saints maronites avec doctorats ou diplômes. Aussi les ont touché aussi des fausses de défamation contre ses propres parents jusqu'à la Sécrétairie d'État et propagande Fide. Même les documents de mon mariage civil à Bonn envoyé par valise diplomatique à la Nonciature apostolique, après l'institut Geothe à Prien am Chiemse favorisé par l'encouragment d'un diplomate allemand protestant auprès de l'ambassade de l'Allemagne prés le Saint-Siège.

Voilà "le sens de l'universalisme" qui s'ouvre devant moins loin du clanisme maronite, militantisme maronite et cléricalisme maronite au Liban et au Vatican. Mais au Saint-Siège á l'ombre c'ets la rencontre et vivre l'expérience "Fraternitè universelle" des personnes des peuples et cultures, institutions et centre culturel, universités au Vatican (Latran et Gregoriana), des italiens, français, australiens, américains et allemands ont montré tout esprit de sensibilité et de solidarité sauf le procureur patraircal maronite, les prelats, les ordres religieux qui ont été trés hostiles et critiques á ses études á Rome, mais pourtant 11 personnes laiques qui ont fait des études et des diplômes aprés lui jusqu'à la nomination de Mr Guy-Paul Noujaim comme Vicaire patriarcal, il a pris en charge de fournir au moins une assistance pastorale. j'étais honoré pour sa visite-dîner chez moi á Rome mais moi j'étais à Paris mais Cessine s'est occupé de lui et d'autre autre prêtre. Ccertain ordre maronite ont fermé la porte d'accueil sous prétexte que je ne suis pas important comme les représentants des milices, ou aussi que j'étais dans un ordre. Combien l'intolérance islamique a pris forte place chez certains clergés maronites. Mais trois prêtres ont été des bons amis, educateurs Rai (Patriarche) , Sfeir et Saad (Abbés) qui avec leur vision et intuition ont favorisé un beau climat de dialogue spirituel et pédagogique et je dits encore une fois Merci á eux. l'Église maronite a besoin des hommes, des prélats et des maîtres de la foi avec une vision d'amour, de sens pastoral, de proximité, d'écoute et de service et non pas l'intolérance influencée par une autre religion, "celui qui quitte doit mourir même symboliquement" !

Pourtant mon engagement au chemin de la Vérité illuminé par le magistère de l'Église et les enseignements du pape malgré les énormes souffrances. J'ai enseigné la catéchése dans les écoles, un des responsables est devenu évêque, aussi la fondation des mouvements un autre est devenu archévêque dans la diaspora, enseignant dans l'école en 1984-85 plus un est devenu récemment le nouveau Patriarche maronite S.B Béchara Raï qui a sauvé ma génération de la perte en éducation ! Merci pourtant à Rome suite á sa nomination comme vicaire patriarcal á Bkerké et puis la visite au sueil de Successeur de Saint pierre en compagnie de patriarche Sfeir je lui ai préparé des rendez-vous avec mes professeurs cardinaux leurs Éminences Gagnon, Caffarra et Scola et autres je lui écrit ces mots dans une lettre disait c'est á vous de croître et á moi de diminuer et de disparaître (Lakoum an Tanmou wa lya an ankoussa). Puis je l'ai rencontré durant le congrés international des familles catholiques au Jubilée 2000 Aula papa Paulo Sesto Cité du Vatican. Lui il était en compagnie d'un groupe du Liban. Hélas au mariage il n'était pas là engagement dans son diocése Byblos

Mais je ne savais pas la même année 1983 qu'une allemande catholique venait tout á côté de Düsseldorf était avec ses parents à Lourdes. Devant la grotte j'ai prié de tout mon coeur que la Sainte Vierge me guide dans mon chemin et de faire rencontrer la personne juste. J'ai eu une intuition que ça sera un jour avec une autre dimension internationale et universelle dans mon engagement laical (apostolat des laics) dont j'ai commencé cet engagement quand j'ai quitté l'ordre dont le nouveau Patriarche Béchara Rai était mon grand frère et professeur de droit privé á l'USJ de Beyrouth en 1981 en faisant la dernière année à l' USEK - Kaslik. Là j'ai eu l'intuition qu'un jour deviendra le patriarche, avec ceci j'ai parlé avec P. Antoine Sfeir (ex Abbé général de l'ordre) sur la terrasse de la maison de paroisse. avec les deux j'ai appris le sens "de la liberté responsable". Il me disait c'est impossible car il est moine. Ma réponse était d'une manière intuitive, on ne sait pas le changement dans l'histoire et le souffle de l'Esprit Saint. Je dits merci au cher P. Sfeir cette belle année avec lui à Dbayé (église Assomption) lá oú mon mariage a eu lieu en 1993 avec un cardinal venu exprés du Vatican. Puis il m'a raconté d'un projet de (ballit al bahr) de construire sur la mer un complexe de port de plaisance et Marina khoury et j'étais au salon aquatique en 2002 .

Dr El-Lakkis

-