-

-

 

 

 

 

 

Bruxelles. Sommet européen 29-30 juin 2023. Lettre d'invitation du président Charles Michel aux membres du Conseil européen

J'ai le plaisir de vous inviter à notre Conseil européen de juin, qui se tiendra les jeudi 29 et vendredi 30 juin. Notre réunion sera précédée d'un déjeuner avec le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, avec lequel nous pourrons échanger sur des questions ayant trait à la sécurité mondiale et européenne.

La guerre menée par la Russie en Ukraine se poursuit sans relâche. Notre unité sans faille contraste avec la désunion en Russie, mise en évidence par les événements de ce week-end. La destruction du barrage de Kakhovka au début du mois est l'une des plus grandes catastrophes d'origine humaine de notre époque. Outre les conséquences dramatiques dont nous avons déjà été témoins, elle menace également la plus grande centrale nucléaire d'Europe. Dans ces circonstances, nous réaffirmerons toujours plus notre détermination à soutenir l'Ukraine aussi longtemps qu'il le faudra, y compris par une aide financière et militaire durable. Nous devrions également discuter des moyens d'intensifier encore le soutien international à la formule de paix proposée par l'Ukraine.

L'année dernière à Versailles, nous avons décidé d'assumer une plus grande responsabilité en ce qui concerne notre sécurité et notre défense européennes. Le moment est venu de faire le bilan et de débattre des moyens d'accélérer nos travaux afin d'honorer nos engagements.

Nous procéderons également à un échange de vues sur notre situation économique. Je souhaiterais que nous fassions le point sur les progrès accomplis pour ce qui est d'accroître notre compétitivité, de renforcer notre base économique et d'améliorer notre sécurité et notre résilience économiques, en examinant les actions supplémentaires qui pourraient s'avérer nécessaires.

Le tragique naufrage survenu récemment en Méditerranée, qui a fait de nombreux morts, vient brutalement nous rappeler que nous devons continuer à travailler sans relâche sur notre défi migratoire européen. Après la présentation du rapport de la présidence du Conseil et de la Commission, nous examinerons la situation migratoire et les progrès accomplis dans la mise en œuvre de nos conclusions de février.

Au sujet de la Chine, nous donnerons des orientations supplémentaires à la suite de notre débat d'octobre et du débat qu'ont tenu les ministres des affaires étrangères en mai. Ce sera l'occasion de réaffirmer notre position générale et unie à l'égard de la Chine.

Plusieurs autres questions de politique étrangère méritent notre attention, en particulier le prochain sommet UE-CELAC, nos relations avec nos partenaires du voisinage méridional et l'évolution de la situation dans les Balkans occidentaux. Je me réjouis à la perspective de vous retrouver toutes et tous à Bruxelles.

Sources Conseil de l'Europe

© FOIRALLE


Home

 

---

---