Dr El-Lakkis meet VIP international en Europe. Les villages au Liban ont donné beaucoup et à l'étranger, de Kfar Hatna Batroun au Beyrouth, Kesrouan à Rome, Vatican, Rome, Paris, Bonn et Bruxelles. Des grâces et miracles à l'ombre du Saint Pape Jean-Paul II à Rome Saint-Siège, Cité du Vatican >>>>> Blog d'un Maronite en Europe >>.....

Dans les villages du Liban, il y a quelque chose de la pensée, la culture et de l'éducation à l'esprit universel, comme le cas ici dans le village de Kfar Hatna (Famille Tanios El-Lakkis).

Moir que je suis né dans le village de kfar Hatna face au village de Kfarhai (Siège patriarcal historique) a eu lieu pour la première fois dans l'histoire des maronites l'éléction du premier patriarcat maronite dans le monastère Saint maron (1600 ans jubilé)

 
*

L'attachement des familles chrétiennes maronites au Successeur du Saint Pierre surtout les papes ce n'est pas l'affaire unique et exclusif du clergé maronite, mais aussi les familles chrétiennes ont le droit à la rencontre, l'éducation à la formation aux universités et instituts du Vatican. La premiére institution qui m'a transmis l'attachement historique au pape à l'Église de Rome et aux papes au Saint-Siège, c'est ma famille- parents qui est la première cellue base de la société et de l'église au Liban. famille Tanios et Généviève El-Lakkis ont éduqué leurs 8 enfants aux valeurs morales humaines et chrétiennes voire des valeurs universelles. L'éducation à la paix, à une culture conviviale et pacifique, au respect des autres personnes, cultures et religions, à la mondanété, au sens de l'amitié. Fidélité et loyauté aux principes et aux institutions (État et Église), en dialogue avec les autres jusqu'à que le commissaire à la police à Saida et Beyrouth a changé le nom de famille Boutros Morcos sur El-Lakkis tout une vision, intuzition de la préfiguration du Liban avec son plurlaisme des communautés religieuses chrétienne et musulmane. Ce nom est porté par des nombreuses familles chrétiennes et musulmanes (maronite, chiite, sunnite, grec melkite etc). Si mon père était un prêtre manqué, deux patriarches (Maouché et Khoraiche) ont voulu donner l'ordination présbitérale mais l'opposition d'un vicaire qui est devenu patriarche aprés les deux lui a refusé tout en donnant à l'ex paroissien de kfar Hatna (immigré commerçant recommandé de l'évêque maronite de Brésil) qui venait chaque jour pour apprendre (training) de mon père comment se fait la messe, comportement sur l'autel, la liturgie, les textes de la messe etc aussi la lecture de carshouni. mais mon père m'a demandé de jurer fidélité au pape Jean-paul II et me voilá par miracle je me suis rencontré avec lui. il tenait á sa Sainteté personnelle te non pas sur le titre d'honneur. aujourd'hui la donne est différente mais son fils suivant la bonne éducation fmailiale, les bons conseils et orientation voilá ce 7e fils de cette bienehreuse famille á qui je dit fir malgré les vicissitudes négatives vévues au Liban dans le village et les calomnies de certains clergés maronites contre une famille parmi les innocentes familles libanaises de la "majorité silencieuse" qui ont subi tort et le mal des autres.

Une tradition avec élégance familiale et sociale libanaise: quand un des membres d'une famille libanaise (Dr El-Lakkis et sa femme allemande) vit à l'étranger (immigration ou diaspora) , c'est une belle tradition libanaise avec une culture d'accueil chaleureux et convivial tous les membres de la famille et amis lui font le bien venu à la libanaise. Des émotions interpersonnelles (familles El-lakkis, Mourad et Nahal) avec joie et bonheur aussi avec des gestes, des idées professionnelles comme "Monsieur Toscana" au Liban.

La famille de Tanios et Généviève El-Lakkis ont rayonné une culture de l'amour, de la paix, de l'ambiance sociale inter familiale. Les familles libanaises se tiennent beaucoup à leur union, partage dans la joie et dans le malheur surtout dans les villages comme cas familles.

 

 

*

*

 

Dr G. Tanios Boutros El-Lakkis est né de la famille Tanios et Généviève El-Lakkis vers Rome, meet pape universalisme globalisation et mondialisation en éducation avec les intelligences des cultures dans le monde (Orient et Occident). L'attachement de mon père au Saint-Père le Bienheureux pape polonais Jean-Paul II et sa volonté d'être fidèle au pape sa mort le 28 octobre en 1989 sur mon bras, et les grands conflits au Liban inter-chrétien, inter-libanais, inter-regional et inmternational m'a poussé à faire ma thèse "L'identité historique du Liban. perspective de Jean-Paul II pour la réconciliation" Morcus El-lakkis qui a servi la paroisse de Saint-Michel de Beyrouth du quartier à majorité chrétien Al Nahr, Port et Quarantaine. Le 13 octobre 1990 il me semblait que ma thése était caduque, mais les visites du pape Jean-Paul II en 1997 qui a répété sa fameuse formule "le Liban est plus qu'un pays, c'est un Message"

Une Première au Liban et dans son histoire un cardinal Gagnon de la Curie romaine en contact direct dans une rencontre conviviale et directe avec les familles chrétiennes libanaises (El-Lakkis, Mourad, Chicri, Nahal) mariage Dr El-lakkis >>>>>

Dans le village de Kfar Hatna il y a une belle tradition et unique en Orient de Vendredi Saint >>>>.... * Pâques chez les chrétiens maronites >>>>....

Les grandes fêtes des chrétiens maronites au Liban la Fête de Noël et des Pâques. De l'album Photos Familles chrétiennes libanaises maronites en fête de Noël >>... * Liban Noël sous la guerre, malgré la guerre je me sentais avec la fête du Noël >>>

 

© FOIRALLE
 

Home
 

*