-

 

Combien l'élégance existentielle est si forte et visible quand je regarde les photos de nos albums du mariage au Liban qui a eu lieu, préparé d'une manière providentielle à l'ombre du Saint Pape Jean-Paul II avec l'expression humble de Son éminence cardinal Gagnon ami des libanais á Rome et au Vatican et il est devenu ami direct des famille slibanaises au-delá des clichés des élites cléricaux maronites qui ont des privilèges historiques mais pas l'odeur de la sainteté ou plutôt le parfum e la sainté sauf les Saints Maronites depuis 1977 sans titres des doctorats ou de grande carrière ecclésiastique, mais plutôt le témoignage simple et quotidien avec patience et persvérance qui ont pu atteindre le dégrés de la sainteté.

Cette belle histoire qui a eu lieu au Liban le 09.09.1993 entre du Vatican à Ajaltoun-Ballouné au Kesrouan et la paroisse Assomption de Dbayé dans le Metn littoral de la Mer mediterranée. Une histoire qui s'est manifesté à travers un événment de mariage et d'union alliance un projet d'amour et de vie pour deux jeunes universitaires libanais maronite et une catholique allemande (Docteur en théologie morale). Tout est réalisé loin des médias et de la publicité, mais avec préparation avec discrétion dont la Providence a voulu le réaliser pour donner un témoignage, un support et de proximité entre le Saint pape Jean-Paul II Chef de l'Église de dont plusieurs facteurs ont contribué á la réalisation de cet grand événement de l'amour et mariage entr eun libanais maronite et une catholique allemande dont deux prélats dignitaires de l'Église du Liban (Patriarcat) et de l'Église de Rome (Saint-Siège ou Siège apostolique du successeur de Saint pierre. e fameux village dont la Famille El-Khazen a joué un grand rôle de redonner dignité aux maronites chrétiens du Mont-Liban, le Patriarche et Patriarcat maronite au Liban comme co-fondateur du nouveau

Dans ce village j'ai passé quelques jours en 1993 de la lune de miel, une ville qui me disait beaucoup de choses dans ma jeunesse. Là chez ma souer Maha et son mari Joseph, leur maison était un ieu de refuge et de repos üpour nous mes parents et ma soeur Katya et sa famille. Une ville accueillante pendant la guerre et l'invasion en 1982. Mon frère Pierre a célébré ces noces dans la cathédrale de Mar Zakhia

Ajaltoun, cette jolie grande village de Kesrouan, entourée par des forêts pins et chaînes et des grandes pierres quime semblent comme un ched d'oeurvre d'art et scuplture de la nature qui caractérisent son paysage naturel. Les maisons construites couvertes en briques sur les toits avec des grands immeubles mais des villas avec le vert de ses arbres surtout les chaines et les pins avec leurs toits qui lui donnent une allure d'élégance pittoresque en printemps et l'été . Une partie de ma vie j'y ai vécu avec amour et amitié malgré la haine, la violence de la guerre au Liban, Oui Ajaltoun comme Sehaile et zouk Mosbeh avant et apré smon voyage vers rome la Cité du vatican pour continuer mes études en philosophie et théologie puis mon retour au Liban 1980 au 19. Elle se trouve à quelques km de Beyrouth et de Jounieh. Là j'ai vécu une partie de ma jeunesse comme éléve dans un collège de 1970 au 1978 et puis de 1981 au 1985 quand les combats montent leurs violences à Beyrouth j'y ai trouvé refuge chez ma soeur Maha et beau-frère Joseph dont leur maison ets devenu refuge pour des dizaines des refugiés de mon village en 1978. Oui Ajaltoun en 1982 pendant l'invasion des armées ennemi des libanais beaucoup des refugiés qui ont été accueilli d'autre religion que la notre chrétienne sans exercer aucune vengeance malgré les leaders ont appuyé des refugiés armés et des autres mercenaires étrangers et armée dite arabe. Oui a constitué un lieu et refuge biblique pour les persecutés ou les encerclés beaucoup de famille.

Ajaltoun a une beauté naturelle avec panorama sur les hautes montagnes du liban jusqu'á 2600 m d'altitude. Pendant l'été 1982, je n'oublie un beau souvenir de solidarité humaine et d'acceuil et d'exhortation á la sensibilité et solidarité des chrétiens face à la détresse des musulmans. Ce paroissien de l'ordre libanais maronite Kaslik qui faisait préparé par une homélie le dimanche les croyants chrétiens de Saint - Mar Zahkia et les habitants d'Ajaltoun d'accueillir leurs compatriotes musulmans avec affection et solidarité de ne pas leur adresser aucune parole de critique (face á la position des musulmans en faveur des palestiniens armés contre les chrétiens libanais) venus de Beyrouth Ouest qui se sont enfuis du bombardement violent (mere, terre et mer) et l'invasions de l'armée israélienne contre les palestiniens armés et les factions des milices musulmanes et de gauches. Voilá l'accueil était plus que des compatriotes mais aussi comme des frères. Aprés je me suis rappelé des discours du pape Jean-Paul II ( le Liban plus qu'un pays c'est un message pour le monde: Pardon, accueil et coexistence pacifique". Ici hélas en depuis 1993 que je vie en Allemagne à Bonn jamais entendu un prêtre catholique allemand de l'église nationale du pape allemand Benoit XVI qui dit une petite dans une paroisse d'accepter leurs frères (européens, asiatiques, américains, africains, Moyen-Orient) et dans la foi chrétienne surtout catholique de dialoguer, d'être en proximité ou de tisser des liens d'amitié avec eux sauf les aides financières Spende. Au moins en tant qu'ils ont une même appartenance religieuse catholique chrétiennes non ce qui a choqué un jour de mon ami le professeur un des conseillers du pape actuel quand il me demandait où sont-ils ces catholiques de l'Allemagne ? car personne n'est venu pour participer à ce colloques historiques à Tübingen en 2007 et 2008 entre Protestants et Catholiques sous l'égide du Saint-Siege et les deux papes le polonais et allemand. Voilá Ajaltoun peut être fière de son histoire qui remonte vers plus de trans en préfiguration de la coexistence des peuples et l'intégration des immigrés ou des réfugiés.

Là au fond les vallées du Liban sont fameuses avec ses paysages et natures à varitété de panorama et vision. Vallées et montagnes. Il n'y pas agréable plus que ça des montagnes libanasies

Aprés le mariage dans la paroisse assomption Dbayé une récéption à l'honneur de notre mariage

et de Son Éminene le cardinal Edouard Gagnon (ex professeur) à Ajaltoun et Raifoun qui venait exprès du Vatican à cette occasion avec une bénédiction spéciale du Saint Pape Jean-Paul II , confié aux bons soins d'un ami prêtre de Rome qui est devenu vicaire patriarcal maronite à Bkerké (Mgr Hanna Alwan) . Récéption offerte et organisée par Monsieur et Madame Mrad par le coupe Mourad (Patisserie Toscana et Restaurant Ajaltoun)

Liban Ajaltoun-Ballouné au Kesrouan. Voilà des familles formées des parents et amies surtout des femmes chrétiennes libanaises avec leur élégance de glamour mariage qui ont entouré ma femme avec amour et joie sociale, de partage de vivre des moments intensifs et inoubliables dans notre histoire d'amour et de vivre ensemble. ce que la générosité de ses personnes qui ont trouvé leur place dans cette jolie grand village Ajaltoun, accueil appartements et intégration malgré les vicissitudes de la guerre. Merci aux chères Familles libanaises El-lakkis, Mrad, Nasser et Habbouche, Irani, Sfeir qui nous ont réservé ces moments de joie qui reste dans notre identité historique. Les valeurs universelles des familles libanaises vécues et hélas ce n'était pas le cas avec des familles allemandes catholiques . C'est la maison de ma soeur et son mari qui a substitué la maison de ses parents allemands

Panorama Sur la terrasse de l'hôtel Monte Bello un petit-déjeuner un moment de bonheur et de contact avec la nature des montagnes libanaises surtout Sannine Mont-Liban et de du service 10.09. 1993

Panorama à partir de la terrasse de l'hôtel Monte Bello à Ajaltoun un panorama superbe qui donne sur la chaîne de montagne vers Sannine qui ets un centre de ski, d'agriculture et de beau paysage

'

Voilà ma soeur la blonde avec ma femme allemande ensemble en voiture de Ajaltoun à Harissa pour visiter le Sanctuaire Notre-damme du Liban été 1993

de la maison de ma soeur Maha avec sa fille á Ajaltoun-Ballouné est sortie comme de la maison de ses parents en Allemagne. Hélas qui ont refusé notre mariage et aussi de venir au Liban, malgré que la paix qui régnait depuis 1991. combien en Allemagne le chrétien catholique maronité ets considéré encore en 2016 comme un étranger permanent et non pas comme un frère qui pait partie de l'appartenance à la Fraternité universelle chrétienne. Quelle amour, sensibilité et gestes de mes parents (mères, soeurs et frères aussi nièces et neveaux avec des amis) ont joué un grand rôle sur les niveaux à combler l'absense de ses parents affections et émotions et snesibilité dont ma femme était en en pleine joie et bonheur aucune larme ou nervosité comme (heureusement q'ul ils étaient absent et c'est moi qui les a reconcilié en 2010 après leur séparation. encore est pire les conflits au sein des familles et couples allemands pas uniquement au Liban

Elle est dotée des infrastructures civiles et de services modernes, municipalité, eglises-paroisses, écoles, couvents, villas, palais, bâtiments, hotels, restaurants, hôpital supremarchés, patisseries, etc

Je dit á Ajaltoun Merci de ton accueil et de mes amis familles Sfeir et Mourad

Dr El-Lakkis

PS. en 1975 quand mon gendre Joseph Mrad a investi de recontruire un autre patisserie á Ajaltoun aprés que les armés ont fait exploser sa patisserie ´Hamra qui ont touché les entrepreneurs chrétiens dans la zone `amajorité musulmane. Il a investit á Ajaltoun pendant plus de 30 ans malhgré les critiques des autres, car Ajaltoun ets considéré comme cmapagne et village pour l'été. mais elle a vécu cette ville depuis les années un essor fleurissant économique, construction et développement sans que l'état libanais fasse quelque chose comme les autres régions du Liban á majorité musulmane

voilá une famille allemande catholique toujours problèmatique non avec les autres européens ou chrétiens mais toujours ont des problèmes entre eux-mêmes. Toujrs par instinct racial et inconscient humain ont quelque chose contre l'étranger les parents de ma femme qui vivent séparément dans deux maisons différentes aprés 40 ans de mariage. C'est moi qui les a reconcilié aprés 7 ans de conflits enquêtes judiciaires et tribunaux

Home

 

-

 

 

© FOIRALLE