De la famille au Liban à la famille universelle, Dr. El-Lakkis, Première en Orient au Liban du Vatican au Saint-Siège. C'est le miracle du Pape Jean-Paul II. Un jeune maronite vécu à l' ombre du Pape Jean-Paul II à Rome en belle compagnie des amis en Europe, Italie, France, Allemagne, Belgique, Hollande, Luxembourg et du monde entierAvec eux et ma ma femme Angela allemande catholique depuis 1986 j' ai vécu les plus belles expériences d'amitié et d'amour !

Meet VIP international en différentes occasions, c'est la conséquence logique de l'éducation de la famille, puis école et université certainement les choix personnels avec vision et action >>....

L'Amour est universel comme la Foi et le savoir - Deux jeunes de l'Orient et de l'Occident font une belle rencontre à l'ombre du Pape Jean-Paul II et de l'Église de Rome, du Liban au pays du Rhin en Allemagne. Malgré le choc avec une culture et société, l'amour a prévalu sur tous les obstacles, frontières et préjugés.

Église en Orient (Église maronite) et Église en Occident (Église romaine), Liban Vatican Europe, images de Cérémonie du Mariage et reception Dr. El-Lakkis & Angela, S.Em.Cardinal Edouard Gagnon, Mgr Paul-Guy Noujaim vicaire patriarcal maronite de Sarba Premiere orient Occident, rôle de Saint-Siège éducation diplomatie. Tout s'est réalisé à l'ombre du Pape Jean-Paul II, j'ai suivi sa voix et son enseignement du Liban à Rome jusquà l'Allemagne de 1985 au 1993. Il a mis au courant le Pape Jean-Paul II de son voyage au Liban pour le mariage d'un jeune libanais maronite (ex alunno) avec une allemande catholique.

Il y a des grâces et des miracles dans ma vie, depuis mon enfance et quand j'ai pris en responsabilité de m'orienter depuis l'âge de 13 ans. Dans mon chemin malgré les chocs, les discriminations, la haine et le mépris, j'ai eu la chance d'avoir une bonne éducation de base et fondamentale en valeurs morales et éthiques, d'une mère et d'un père qui m'ont transmis les valeurs humaines universelles et chrétiennes dans mon chemin j'ai rencontré des personnes qui me faisaient un signe vivant dans la bonté et de l'amour de Dieu pour moi comme pour toutes les créatures humaines. Ces personnes dans les écoles et collèges, universités et institutions, personnes et familles au Liban, Italie, Vatican, France, Allemagne, Belgique, Australie etc

 
   

-

De l'éducation familiale au sein d'une famille libanaise chrétienne maronite au Pape Jean-Paul II un processus logique (éducation universalisme globalisme mondialisme) de la conséquence de la bonne éducation humaine et chrétienne reçu au sein de ma famille-parents au Liban d'un père Tanios Boutros El-Lakkis et sa femme Généviève jusquà la rencontre le pape Jean-Paul II à Rome (Église de Rome Saint-Siège). Malgré les difficultés et les chos subi au Liban dans les écoles, collèges au Liban et à Rome, j'ai tracé mon chemin à la bse de l'éducation fondamentale de la famille au Liban avec les valeurs universelles jusqu'à la rencontre décisive et façonnable avec le grand pape polonais Jean-Paul II. Son enseignement et de l'Évangile avec le Magistère de l'Église transmis par ses professeurs et responsables qui ont constitué les normes illuminantes de mon chemin.

Mon père et ma mère n'étaient pas des grandes familles féodales maronites, mais la famille de mon père El-Lakkis provenait d'une grande famille patriarcale avec 11 fils et filles de son pèrre dont une grande partie du territoire du village Kfar Hatna lui appartenait avec deux prêtres dont mon père était proche de son Père Antonios Marcos on me parlait de lui un prêtre de grand coeur jusquà la naivité. Durant sa vieillesse ma mère s'occupait de lui à Beyrouth Saint Michel Medawar dont il était le paroissien de notre église-paroisse. De 1981 à 1985 j'ai fait des activités pastorales, musique de la chorale et de la réunion de la jeunesse surtout Mouvement l pour la Jeunesse mariale aussi á l'Assomption de Dbayé (lieu de mon mariage).

J'avais un oncle moine religieux vivait dans la Vallée de Qadisha au Couvent Saint Antoine de Qoshaya (Ordre libanais maronite) - Liban Nord car dans ma famille il y avait des vocastions sacerdotales et des religieuses et le grand-oncle de mon père était un archévêque Emmanuel Khoury de Sourat ainsi de Kfarhay ou le Siège historique du premier patriarcat maronite

Avec ma femme chez Son Excellence Mgr Guy-Paul Noujaim, un des prêtres et évêques maronites qui ont reconnu de leur engagement et assistance spirituelle aux jeunes libanais et des familles maronites. C'était au Liban en 1981 quand j'ai décidé de m'engager dans la vie sociale en tant que laic et puis ensuite à Rome. Quand il est devenu vicaire patriarcal maronite a pris charge de donner assistance et délégue un prêtre aux jeunes laics libanais maronites étudiants auprès des universités pontificales dont j'ai ouvert le chemin en 1985. L'intellectus Fidei - l'intelligence de la Foi. Car ce don devra nous inspirer dans notre chemin qui est très difficile dans ce monde, et non pas les complots, les intrigues, les diffamations, les discriminations et les exclusions de participation comme je l'ai subi au Liban et à Rome avec certains clergés maronites qui ont refusé au contraire mes études. Au Secrétairie d'État, á l'Université du Latran tant des histoires de mensonges ont été racontées contre moi et ma fiancée (actuelle femme). Heureusement que mes amis catholiques italiens leur intervention d'une manière spontanée a changé le drame fatal de la mensonge au succès vrai et rationnel. Même mon doctorat a risqué et la poursuite de mes études au Latran. Mais la Providence et les miracles du Pape Jean-Paul II dans ma vie sont nombreuses. Ses bénédictions spéciales en 1978, 1981, 1990, 1993 et Jubilé de 2000 qui m'ont donné des énergies et de grâces pour pouvoir poursuivre mon chemin même en Allemagne et en Europe >>....

Le Saint-Père a envoyé sa bénédiction et son cadeau aux deux époux. L'effet de cette Benédiction Papale du Vicaire du Christ et le Successeur de Saint-Pierre et le mariage entre ses deux jeunes chrétiens a tenu fort vec amour, sincérité et fidélité, malgré le racisme systématique et l'opposition acharnée des parents catholiques allemands. La faute parcequ'il est un étranger selon cette phrase fameuse "Er ist ein Auslander- il est un étranger" malgré le rôle de l'amour de Dieu et sa grâce, avec la bénédiction de l'Église universelle avec son Chef suprême le Pape Jean-Pape Jean-Paul II représenté par le Cardinal Edouard Gagnon .

Pourquoi ces amis chrétiens catholiques de Rome Gruppo Immacolata Concezione m'ont aimé et les autres de la communauté-église maronite á Rome surtout certains prêtres et prélats. Je n'ai jamais vu une haine entre les maronites ou un maronite contre un autre maronite eux-même du Liban, Vatican, Rome, Paris, Bonn, Sydney ce sont des experiences vécues de Beyrouth et de mon village . à Rome j'ai fréquenté le smouvements catholiques de base, la paroisse de Saint Louis des Francais et aprfois la Paroisse Notre-Dame de Salette Monte Verde nuovo là où j'ai habité. Il y a quelque chose au fond qui ne va pas !

Meeting International VIP - Rencontres avec personnalités internationales >>....

 

 

-

La famille est la première cellule base de la société et de l'Église

La famille joue un rôle primordiale et important dans l'éducation des enfant. C'est au sein de la famille qu'on apprend les principes de base de pédagogie et d'éducation morale, la foi religieuse, la vie en société et collectivité culturelle, voire aussi l'éducation à un "'esprit universel" et de la mondaniété sociale et culturelle. La famille est le premier lieu où on apprend à être responsable dans la vie personnelle et professionnelle. Aussi la famille est le lieu d'apprendre la culture de l'alimentation et de l'hygiène avant de passer á l'école, l'université et la profession. Ces éléments de basic education - éducation fondamentale que je l'ai eu des mes parents

En 1989 avant la mort de mon père il m'a demandé de jurer de fidélité au pape Jean-Paul II et á ses principes et enseignements. Il me disait j'ai servie l'ètat et l'Église avec conscience personnelle et conscience professionnelle mes responsables dans l'administration malgré leur discrimination contre moi, ils avaient confiance en moi, pour le smisisons sensibles et difficles ils m'int délégué et eux à la fin devant les médias et les journalistes faisaient parler de leur succès en mission. De Beyrouth à Sidon j'ai servi et j'ai été aimé par les musulmans et les chrétiens, même le mufti de Sidon et l'archévêque maronite de Sidon (Patriaches cardinaux Maouché et Khoraiche lettre d'éloge et de remerciement pour ses services. À mon retour j'ai changé le nom de famille de Marcos El-Khoury au non El-Lakkis comme un sens de solidarité et un sentiment d'appartenance nationale avec les musulmans et les chrétiens du Liban Sud, Mont-Liban, Liban Nord et le Békaa. Comme une expression prophétique

On a souffert au Liban de l'agressivité de la dite des milices chrétiennes avec leur pétention des défenseurs des chrétiens et du Christianisme au Liban et en Orient, ce qui a porté en 1989-90 à une guerre-catastrophe pour les chrétiens du Liban entre deux nouveaux leaders maronites. Pour notre position de fidélité à l'enseignement de l'Église et non pas à une idéologie politique déterminée comme le néo nazisme et néo-faschisme ou néo libéralisme et laicisme voire de néo-féodalisme des clans des familles et des oligarques

Son Éminence le Cardinal Edouard Gagnon au Liban photo souvenir avec les nouveaux mariés Dr Gabriel El-Lakkis (libanais chrétien maronite) et sa femme Angela (allemande catholique) dans l'Église de l'Assomption de Dbayéh. Son humbleté et sa simplicité m'ont beaucoup touché au fond et influencé dans ma vie.

Les deux nouveaux mariés reçoivent chacun un cadeau du souverain pontifie pape Jean-Paul II un rosaire avec une boîte rouge avec sa bénédiction apostolique portée en direct par Son Eminence le Cardinal Gagnon. Mais ici il s'agit d'un geste personnel avec affection pastorale. C'est un rêve, je dis bien sûr, moi qui suis-je ? je ne suis pas ni un prêtre ni un évêque voir un simple étudiant qui obtenu son doctorat au Latran en tant que laic catholique avec des énormes fatigues, sacrifices et mille difficultés !

Mon mariage au Liban, en fait c'était une Première dans l'histoire des rapports entre l'Église du Liban et le Saint-Siège, surtout de l'Église maronite avec le Siège apostolique du Successeur de Saint Pierre qui est l'évêque de Rome le Pape, aussi appelé le souverain pontife. C'est une Première aussi dans l'histoire entre Orient et Occident, entre l'Église orientale et l'Eglise occidentale, car à ma connaissance je n'ai jamais lu dans l'histoire de l'Église un cardinal est parti en voyage de Rome vers l'Orient pour une telle cérémonie. Cérémonie du mariage interrituel ou birituel maronite et latin (franco-allemand) de Son Éminence le Cardinal Edouard Gagnon au Liban avec le Vicaire Patriarcal maronite Son Excellence Mgr Paul-Guy Noujaim avec des prêtres amis, parents et amis. Le 09.09.1993 (par hasard)

Le Cardinal Gagnon en dialogue convivial avec ma mère Généviève et mes soeurs Maha, Katja Michel et neveu Marc et fréres. Il faisait ses congratulations pour la mére de l'éditeur pour sa bonne éducation pour une famille de 8 enfants comme la sienne au Canada! (Généviève son décès était en 27 août 2003 et le Cardinal Gagnon le 26 août 2008 Canada. Quelle coincidence dans l'histoire ! Au Liban durant la réception il a créé une belle ambiance conviviale et de dialogue avec les familles chrétiennes libanaises maronites (El-Lakkis, Mourad et Chucri). Il a voulu être en contact direct avec les familles libanaises surtout chrétiennes qui ont souffert beaucoup à cause de la guerre. Il a ressenti avec les familles libanaises immigrées au Canada les problèmes les souffrances, le déplacement durant la guerre au Liban de 1975 au 1990. La famille libanaise comme "première cellule base de la société" , elle est le future de l'Église au Liban. Il voulait à travers ce geste de magnimité, de gratuité, d'amitié, d'amour pastoral et de participation avec partage à l'universalisme de sa tâche et responsabilité au mystére de l'Église catholique avec le Souverain Pontife le Pape Jean-Paul II dont aussi le pape benoît XVI. Son message était que le futur de l'Église et les Églises au Liban comme aussi celle des maronites elle devra être liée avec la Famille qui est le future et l'espérance d'une église locale. Ce qui manifeste que l'Église maronite dans son histoire glorieuse (moments de bas en haut) qui traverse un moment critique dans son histoire de la libération du cléricalisme étouffant et exclusivité dans l'exercice de son pouvoir mais dont son Magistére en tant qu'une Mère et Enseignante (Mater et Magister - Église universelle) en savoir et de vivre un moment de partage et de participation locale si elle est uniquement une église monacale, patriarcale comment pourront-on faire la procréation de nouvelle génération ?

© Photos FOIRALLE

Home

-

_