Sur une colline montagne-village de Harissa dominante le golf de Jounieh Maameltein, là où s'est érigé de plus de 100 ans le sanctuaire de la grande statue Sainte Vierge de Notre-Dame du Liban

 
-- -

Liban Tourisme Pélerinage au Sanctuaire Notre Dame du Liban impressions tradition de visiteL durant ma visite le 14 février 2018 en compagnie des mes soeurs, mon frère, ma nièce et beau frère pour la prière . Paysage libanais et nature.

Et j'ai pu monter les escaliers avec ma nièce de la haute statue de Notre-Dame du Liban avec un panorama pittoresque inégal dans le monde entier

Panorama à partir de la statue de la Vierge vers Daroun Harissa et les villages et aussi vers Beyrouthe la capitale du pays de Cèdres Liban.

Harissa Daroun est une haute montagne qui monte d'une manière vertigineuse le littoral de la Mer méditerranée dont un teléphrique électrique qui assurent la montée des pélérins et des visiteurs touristes vers ce lieu qui est devenu un sanctuaire le plus fameux dans le monde méditerranéen et surtout en Orient. La montée en téléphérique permet de voir une vision panoramique vers la Mer, le plus beau golf au Méditerranée, vers le paysage et les villages de Zouk, Sarba, Jounieh, Bkerké, Haret Sakhr, Ghadir, Ghazir kfar Habab, Casino du Liban Maameltein, Tabarja, Adma et autres aussi l'autoroute qui lie les villes du Liban Sud Tyr, Sidon Beyrouth aux villes du Nord Byblos, Batroun, Tripoli et Akkar.

Aussi de smusulmans qui font leur pélérinage annuel sur ce lieu. Les chrétiens libanais surtout les maronites qui ont transformé la terre rocheuse et montagneuse en terrasses belle avec son architecture bien structurée et implantés par des olives, arbres fruitiers, cypres et palmiers. Du chemin de Jounieh à Harissa qui passe à travers une forêt dense des arbres surtout de pins avec ses différentes espéces et des autre espèces d'arbre.

De temps à autre un joli panorama qui s'émerge entre les arbres vers sur le littoral de la mer Méditerranée des villes Jounieh, Kaslik et Sarba Sur la route-sentier qui mene vers harissa il y a des statues pour la Sainte Vierge. Enfin la route sentier du pélerinage des éléves chrétiens libanais qui porte à la fin aprés une longue marche des sentiers tortueux et dangereux parfois, mais plein de passion et de zéle chrétien devant une imposant sanctuaire dédié à la Sainte Vierge Notre Dame du Liban. Il ets un site important du "tourisme religieux" au Liban.

Aussi des petits mazars - petits sanctuaires. La petite statue de la Vierge Marie et la forêt Bkerké Harissa. Heureusement qu'elle est encore loin de l'attaque de l'urbanisme libanais chaotique et sauvage. Des élèves chrétiens en marche dans un pélérinage sur une route-sentier qui monte de Jounieh, Bkerké, Sahel Alma, Haret Sakhr, Ghadir. C'est une belle tradition des chrétiens au Liban et en Orient aussi des touristes. durant le mois de mai (appelé le mois marian) la route devient le chemin de pélérinage pour tout le monde. Groupes des pélérins composés des familles, des jeunes, des éléves, des associations, des citoyens des villes et des villages, des libanais et parfois des étrangers.

Ce pélérinage de ces jeunes éléves chrétiens ça me fait rappeler les pélérinages organissé par moi-même pour les jeunes écoliers, les jeunes des paroisses aussi les jeunes universitaires de 1981 au 1985 avant mon voyage pour Rome au Vatican ds poursuivre mes études de spécialisations interdisciplinaire surtout la théologie (morale, éducation, droits, politique etc) >>><

vision panoramique du littoral de la Mer Mediterranée à Maameltein vers Kfar Habab, Ghazir, Ghosta, Meerab et Harissa

 

Home

© Photos FOIRALLE


-

 

-

 
© FOIRALLE