Le sort de l'histoire en Europe. C'est "une élégance professionnelle européenne et internationale" du Pape Jean-Paul II (Saint) au nouveau Président du Conseil de l'Union européenne de 1978 au 2014. Quel sort de l'histoire, qui me rend la vérité, la justice et le triomphe malgré les milles obstacles et difficultés de 1978 au 2014, une vision, une ligne voire un engagement permanent avec persévérance à la base des valeurs universelles humaines. La première rencontre avec le grand pape polonais Saint Jean-Paul Ii qui a faconné ma vie à Rome, puis mes études à l'Institut Jean-Paul II Latran au Saint-Siège (Cité du Vatican), en vivant depuis 1985 dans des pays européens (Italie, France, Allemagne) avec leurs riches cultures et connaissances (intelligences des cultures) à ma profession free lance de Radio Vatican, DW, au "journaliste online" www.foiralle.com. Ma rencontre avec des grandes figures de la Pologne du XXe et XXIe siècle de l'audience avec le pape Jean-Paul II 1978 au Vatican, à la conférence de presse de Lech Walessa au Maating Rimini en 1990, puis le lendemain du dernier Sommet des Chefs d'État et de gouvernement à Bruxelles 19 décembre 2014. Il a anticipé le Sommet le 18 décembre à cause des manifestants, puis on s'est retrouvé en face à face, souverain avec toute tranquillité et élégance pour prendre un cappuccino au cafeteria avant de repartir au Parlement européenne puis pour Bonn. Il était à se balader de faire présence parmi les fonctionnaires en compagnie de ses stricts collaboratrices et collaborateurs résistant avec les autres fonctionnaires du Conseil, car le bâtiment du Conseil était encerclé par les tracteurs et les manifestants. Quelqu'un qui me disait un des fonctionnaires au Conseil. "On n'a jamais vu un président qui circule dans le bâtiment à être en contact direct avec nous". Un peu plus loin, une femme attachée au service de cafeteria n'a pas pu caché ses émotions, elle nous a raconté avec enthousiasme: "Oui Monsieur Tusk le Président est passé lui-même à prendre son café ici chez nous !" J'ai appris du grand pape Jean-Paul II reconcilié entre la grandeur, la simplicité et l'humilté. Voilà notre actuel Président du Conseil à différent de son prédécesseur que la rencontre au Congrès de PPE 2009 n'a pas laissé des bonnes impressions comme les autres VIP du PPE. C'est un idéal professionnel Dr El-Lakkis revue 12.05.2015

 
'

 

'

Le 60e Prix international Charlemagne (Karlspreis zu Aachen) décerné le 13 mai 2010 au Premier ministre polonais Donald Tusk le discours Angela Merkel - Rêve européen de vivre avec "un esprit de fraternité" reporter Dr. El-Lakkis éditeur foiralle.com

Premier ministre polonais Donald Tusk à la Cérémonie du Prix international Charlemagne 2010 dans la Salle de couronnement, en faisant son discours des centaines des invités avec la présence d'Angela Merkel (discours d'éloge) et du Directoire Prix Charlemagne et les applaudissements

Le 60e Prix Charlemagne 2010 - Karlspreis zu Aachen a été décerné cette année le 13 mai 2010 au Premier ministre polonais Donald Tusk en hommage pour son travail au service de la liberté et de la démocratie. La Chancelière allemande, Angela Merkel ( 2008 le prix Charlemagne) a qualifié Donald Tusk dans son discours d'éloge (Laudatio) un des passionnés et des persuadés politiciens de l'Europe son engagement avec tolérance et persuasion dans une 'Europe qui vit de sa diversité de nations, des régions, des langues et des mentalités. Le chef du gouvernement allemand Angela Merkel, a souligné que la liberté et l'unité de l'Europe a déjá commencé par les portes de chantiers navals de Gdansk et qui a atteint après la Porte de Brandebourg: "C'était la nation polonaise qui a ouvert la chemin de la liberté pour l'Europe entière". Donald Tusk était un desc membres du fameux mouvement polonais "Solidarnosch" qui a commencé dans les chantiers navals de Gdnask sa ville natale.

La Chancellière Merkel Tout en faisant un accent sur la crise économique qui secoue les pays européennes surtout l'Euro et la Grèce, elle a relié le futur et le succès de l'Union européenne à travers la monnaie de l'Euro (Prix Charlemagne 2002) "Si l'euro échoue, ce n'est pas seulement la monnaie qui échoue mais bien plus, c'est l'Europe qui échoue et avec elle l'idée de l'Union européenne". Elle décrit la situation actuelle de l'Union européenne : "Nous avons une monnaie commune mais nous n'avons pas d'Union économique et politique" ce qui veut dire un objet á atteindre dans le prochain futur.

De sa part le Premier ministre polonais Donald Tusk a mis l'accent sur sa fierté de cette grande expérience polonaise de 30 ans qui a rapproché l'Europe et tous les Européens. Cette expérience polonaise qui a permis la réalisation l'idée-slogan de "la diversité dans l'unité" qui a été lancée à Gdansk en 1980 et plus tard a eu résonnance dans l'Union européenne.". L'Europe pour Donald Tusk a besoin aujourd'hui la direction de gens qui croient en son essence: "L'Europe est aussi le rêve justifié que les personnes libres, responsables, les gens sages de faire face à toute oppression, s'ils ne trouvent en eux-mêmes ce qui anticipe la capacité à développer le leadership et à assumer la responsabilité ". Mais pourtant la Pologne c'est la nation qui a bien souffert avec son peuple e pour l'Europe et pour les européens. De Gdansk 1939 (2e guerre mondiale) aux chantiers de Gdnask 1980 (Solidarnosch), des murs de Berlin 1989, la chute du communisme 1991 (URSS) la réunification de l'Europe à travers l'Union européenne en 2004 dont la Pologne a fait une grande expérience "de libération pacifique" dans l'histoire de l'Europe. De l'accès du pape Jean-Paul II à la tête de l'Église catholique à Rome (Saint-Siège) en 1978, au décernement du Prix international de Charlemagne (Karlspreis zu Aachen) à Aix-La-Chapelle en 2010, c'est un miracle de voire ensemble La Chancellière allemande Angla Merkel et le le Premier ministre polonais en dialogue direct dans "un esprit de fraternité européenne" qui préfigure celle de "la fraternité universelle" Dr El-Lakkis Viva Polska Europea Universale

D'après la grande personnalité européenne Prof. Bronislaw Geremek 1998 (mort le 13 juillet 2008) ex ministre des affaires étrangères de la Pologne, ainsi que le Prix extraordinaire attribué au grand Pape polonais Jean-Paul II en 2004. Ces deux grandes personnalités européennes et internationales ont joué un rôle important de rapprochement, de réconciliation entre les deux peuples, églises et nations

Parmi les personnalités européennes présentes le Président de l'Union européenne le belge Herman van Rompuy, Le Président du Parlement européen le polonais Jerzy Buzek .

Le Premier ministre polonais Donald Tusk après la cérémonie fait le bain de la foule.

Cette année pas de manifestations et manifestants agressifs comme en 2008 avec Angela Merkel, Sarkozy (sans sa 3e femme) et Barroso, ce n'était possible de faire le bain de la foule. Pour le fait qu'il y a beaucoup des journalistes et "des gens choisies" avec les gens d'en bas j'ai vu en direct comment aprés la cérémonie les cris et les gestes sont volés vers les personnalités présidentes jamais vu auparavant dans ma vie .

Mais après la cérémonie le Premier ministre polonais Tusk, c'était tout á fait une belle ambiance de la cérémonie et après, tout s'est déroulé dans le calme d'une manière respectueuse et pacifique dont les gens se sont précipitées pour le saluer, j'ai noté aussi des gens d'origine turque qui l'ont salué.

PS: Le grand absent de la cérémonie c'était Lech Valesa l'ex Président de la République polonaise qui n'a pas encore reçu ce Prix prestigieux mais le Prix Nobel pour la Paix. Mais ici son successeur le second Président de la république de Pologne qui était présent à la cérémonie

Dr El-Lakkis

© Photos FOIRALLE

ome

 

--