# #

Voyage et le tourisme communiquent les peuples
Une "civilisation du tourisme" est en mouvement
 
Dans l'histoire des peuples, le tourisme de masse primitivement était considéré comme une invasion ou une conquête qui se terminait par l'anéantissement d'un peuple par un autre. Mais à cette époque était considérée comme un besoin ou une nécessité pour survivre et aussi un peuple qui a atteint un haut niveau de degré d'une civilisation fleurissante alors elle faisait la convoitise d'un autre peuple. C'était le mouvement des masses dans le but d'envahir et de conquérir les territoires des autres. Peut-être la loi de survivance exigeait de se déplacer pour trouver un autre territoire plus nutritif (plateaux et fleuves). On a une source littéraire sur ce point ce que Homére a écrit dans l'Odissée au VIIIe siècle avant J.C. qui a décrit la destruction de Troie. Ainsi de suite, on a beaucoup d'autres exemples dans ce sens, mais ce n'est pas de ma compétence de re-écrire l'histoire. Donc le déplacement à l'époque avait une connotation de conquérence et cette pratique était restée jusqu'au début du XX siècle. Le voyage ou le déplacement d'une certaine masse de population était considérée comme une invasion et non pas un tourisme. Les invasions étaient souvent sous forme de recherche d'une terre fertile, du commerce ou pour imposer sa propre politique ou religion qui exigeait le déplacement des guerriers. Alors les voyages se sont variés selon les époques et le progrès de l'humanité, mais à l'aube de ce mouvement brutal de voyages-violents, les prémices des nouvelles civilisations qui ont vu le jour et qui sont restées jusqu'aujourd'hui. Alors le tourisme comme on le connaît aujourd'hui comme un voyage transparent de déplacement en quittant temporellement son propre lieu pour aller découvrir un autre lieu qui est différent par rapport au sien, n'a vu le jour que d'après une longue évolution, du développement civil et des cultures, du progrès des compréhensions et des idées.
 
Le voyage collectif, partir à la découverte
 
Combien des voyageurs individuels dans l'histoire ont voyagé à travers les endroits et les leiux motivés par l'esprit d'aventure et le désir de découvrir l'inconnu ou tout ce qui n'était pas connu dans leur propre pays et territoire? Leurs voyages étaient restés comme légendaire et enrichissant pour les autres générations. Ce fut le voyage de Hanon avec une expédition maritime phénicienne chargée par le Pharaon de découvrir les espaces tout autour de l'Egypte et ce fut le premier tour, tout autour du continent de l'Afrique jusqu'à la mer rouge. Homère par ses voyages a écrit beaucoup de tout ce qu'il a rencontré pendant ses voyages par terre et par mer, so chef d'oeuvre c'était l'Odissée, c'est pour cela jusqu'aujourd'hui on dit "mon voyage était comme une Odissée" c'est-à-dire pour raconter les aventures pénibles et les difficultés parfois dangereuses. Sans oublier aussi les voyages légendaires de Sendibad sur son tapis volant qui a découvert les paysages et les peuples. Marco Polo qui a raconté beaucoup sur les civilisations de l'Asie en emportant avec lui des alimentations qui sont toujours actuelles dans notre alimentation (pasta-spaghetti) et la production du porcelaine. Les voyages d'Ibn Batouta qui a découvert beaucoup de l'Andalousie (Espagne) le Nord d'Afrique et l'Orient. Marco Paolo qui a connu les civilisations de l'Asie et par son retour a mené avec lui son nouveau know-how. Aussi beaucoup d'autres des grands historiens, essaïstes et poètes qui ont contribué beaucoup au progrès de l'humanité en transmettant leur savoir aux autres, comme Montaigne qui a voyagé beaucoup avec son âne surtout vers Rome de la Renaissance en donnant beaucoup à la politique, Rousseau pour la littérature avec le contrat social, Alexandre Dumas (Comte de Montecristo). Les besoins et les tendances dans les idées et esprits ont dessiné le rythme des voyages et la destination des voyageurs selon les époques, car les voyages vaient de différents buts. La recherche des autres marchés commerciaux ont poussé Cristoforo Colombo au-delà de l'Atlantique et après lui Americo dont son nom aujourd'hui porté par un continent divisé en deux, Majelan, James Cook pour l'Australie etc.
 
Le voyage artistique prélude pour la Renaissance et l'Illuminsime
 
Leonardo da Vinci son séjour chez son ami le roi François I a donné un autre essor à la France et à l'Europe. Le voyage de Michelangelo de Florence à Rome a fait l'apogée de l'époque de la Renaissance. Raphaël, Caravaggio et les Grands peintres de l'Europe dont leurs voyages dans les régions de l'Europe ont enrichi la culture de la peinture et de la sculpture et de l'art. La littérature a été enrichi en Europe grâce aux déplacements des voyages des grands écrivains, historiens et poètes d'une région à l'autre d'un pays à l'autre. Volney après son voyage pour l'Orient a influencé l'expédition de Bonaoparte pour l'Egypte, Chateaubriand et Lamartine à la littérature française ont donné beaucoup à travers leur voyage en Orient aux sources de la civilisation , Alexander Dumas ses voyages en Europe, Suisse et l'Italie (Montecristo) récement on a assisté l'entrée solennelle de son cercueil au Panthéaon de Paris accompagnée par une manifestation politique et culturelle. Parmi les grands essaistes Diderot et Renan pour l'Encyclopédie, Goethe ses voyages à Rome et à Néaples a enrichi la littérature allemande et ses tableaux de peintures. Sa pensée a enrichi par ses fréquents voyages dans les autres pays et cultures. Il était l'invité à la table des rois et des princes aussi des évêques, s'il est encore vivant, certainement il serait aussi à la table du pape actuel, le temps de discuter en moral, en culture, en politique et en paix. Ses voyages dans les différentes régions de l'Europe particulièrement italiennes lui ont beaucoup inspiré dans ses oeuvres écrire sur les moeurs et l'éthique (Faust), ainsi en donnant à la civilisation de l'Allemagne un souffle d'esprit. Alexander Humboldt son voyage au Sud de l'Amérique a donné beaucoup à la science. Les racontes imaginaires de Jules Vernes ont préfiguré les voyage hors de la terre qui est le but de certains au IIIe millénaire. Alors ce genre de culture de voyage et de tourisme a créé un certain mouvement en Europe et au monde, l'essor d' "une civilisation de tourisme" qui communiquent les peuples, les cultures et les civilisations en dialogue et en paix. Ce mouvement a atteint son ap´gée Aujourd'hui l'Organisation Mondiale pour le Tourisme - OMT en français et en anglais WTO - est le garant de cette civilisation.
 
Dr. Gabriel El-Lakkis
Éditeur et rédacteur en Chef
 
© FOIRALLE
 

Homepage
 

 

#

#

 
FOIRALLE